Temps et Décélération ⎮Volet 2

Mis à jour : 19 avr. 2020

Être en phase dans le monde du Trail, ...ou non !



Bien souvent on entre dans la grande famille du Trail par hasard ou par nécessité. Une rencontre, un événement, l’envie de perdre du poids ou de s’occuper de soi sont souvent des prétextes pour se découvrir une vraie passion. Quel bonheur en effet de pouvoir trouver du temps pour gambader dans la nature, puis par la suite de se préparer à une compétition.


Seulement c’est lorsque l’on s’inscrit à une épreuve de Trail que bien souvent notre comportement change. Et pourtant c’est bien nous-même qui choisissons de nous mettre en projet.


Ainsi et selon notre caractère plus ou moins stressé, notre quotidien peut devenir soit un passe-temps soit un sacerdoce. On peut voir ainsi certaines personnes qui s’inscrivent sur une grande classique comme s’ils entraient en religion.


Serait-ce un prétexte pour combler un grand vide, une sorte de moyen d’exister davantage aux yeux des autres, de se faire aimer ?


Dans ce monde de la course en nature ou en montagne il existe aussi un bricolage identitaire qui n’est guère discuté et qui semble aller de soi. Et pourtant ce fameux esprit Trail est un vrai paradoxe :

  • on souhaite le partage entre pratiquants et on installe une vraie hiérarchie sportive en compétition,

  • on voudrait se retirer dans la nature alors que l’on reste hyperconnecté,

  • on prône le manger bio alors que parfois on se gave de gels et de compléments alimentaires.

Bref cette situation interroge d’autant plus qu’elle aboutit à une synthèse originale entre des valeurs profondément contradictoires à l’entraînement comme en compétition.

Au-delà de nous accabler sur des questions qui concernent le prix du dossard ou du plus grand mangeur de dénivelé du mois sur Strava, il serait bon tout simplement de prendre le temps d’un certain détachement, en recherchant peut être un meilleur équilibre dans sa pratique.


Comme le cite Matthieu Ricard « notre esprit peut être notre meilleur ami comme notre pire

ennemi. Parfois rien ne va plus au dehors, parce que rien ne va plus au dedans ».

C’est pour cela qu’il est important de comprendre ce que la pratique du Trail doit engendrer comme valeurs, et donc de se poser les bonnes questions

Le modèle quantique de la réalité nous apprend que pour changer notre vie, nous devons fondamentalement changer notre manière de penser, d’agir et de ressentir. Mais est-on prêt pour amorcer ce changement ?

Contactez Moi

runningrenaissance@ericlacroix.com  |  Tel: (+262) 0692 384 069

© 2020 - Site créé par Éric Lacroix